Come back

Voilà déjà plus de 3 mois que je suis me suis absentée de la toile. Non pas par manque de temps, ni par par manque d’envie mais bien pour une bonne cause ! Celle de me préparer à donner la vie et tous les bouleversements qui accompagnent cette aventure.
Je vous raconte comment j’ai traversé cette période en tant que végé, mais aussi comment je vis ma vie de future maman à 5 mois de grossesse révolus.
Les symptomes

Selon les statistiques, la moitié des femmes seraient sujettes à des nausées et/ou vomissements pendant la grossesse ou tout du moins durant les premiers mois.

En ce qui me concerne, ce fut les 4 mois les plus long de ma vie ! Nausées et vomissements m’ont bien poursuivi du matin au soir, pour me laisser un peu de répit en fin de 4ème mois. Inutile de vous dire que cuisiner fut une épreuve insurmontable comme celle de manger d’ailleurs. Tout et rien m’écoeurait, les odeurs comme la vue des aliments.

Si vous aussi vous avez des frissons d’écoeurements sans raison, s’il vous arrive de vomir ou avoir des nausées incessantes, je tiens tout d’abord à vous dire que je compatis sincèrement, je suis passée par là … La mauvaise nouvelle est qu’il faudra malheureusement prendre votre mal en patience. La bonne nouvelle est qu’il existe bien quelques astuces pour atténuer les symptômes !

  • Au réveil, ne vous levez pas sans avoir grignoté quelque chose comme des biscuits secs ou même une biscotte, sinon le malaise s’accentue une fois debout.
  • Ne gardez pas le ventre vide mais fractionnez autant que possible vos repas en plusieurs collations toute la journée. Par exemple : mangez une banane dans la matinée, gardez votre dessert du midi pour le gouter, une tranche de pain un peu plus tard…etc. Et gardez sur vous de quoi grignoter en cas de crise. Les vomissements peuvent se déclencher avec le ventre vide.
  • L’homéopathie peut soulager, demandez à votre pharmacien, des cachets destinés à ces symptômes qui sont accessibles sans ordonnance. Pour ma part je n’y ai pensé que trop tardivement, ils m’ont aidé à chaque fois que la nausée pointait le bout de son nez.
  • Les médecines douces comme l’acupuncture ou encore l’étiopathie peuvent agir en cas de déséquilibres énergétiques dans l’organisme. La grossesse n’étant pas qu’une affaire d’hormones, elle peut aussi accentuer ou déclencher des faiblesses organiques ou vasculaires qui existaient déjà bien avant votre état.
  • Certaines saveurs peuvent soulager. Pour ma part ce fut le goût citron ou acidulé de bonbons dès que la nausée survenait ou même encore l’odeur du citron coupé.
L’alimentation

Ne soyez pas trop dure avec vous même, la période est déjà bien assez difficile à traverser. Mangez ce qu’il vous plaît et surtout ce que vous pouvez ! Quitte à abandonner quelques principes et règles d’équilibre. Après tout, ce n’est qu’une courte période de malaise après laquelle vous reprendrez rapidement de bonnes habitudes.

En ce qui me concerne, j’ai dû être flexible, notamment en ce qui concerne mon mode de vie de végétarienne. Je parle d’ailleurs dans un de mes articles précédents des différentes options au végétarisme. Dans ma situation, il m’était impossible de cuisiner quoi que ce soit : le seul fait d’être présente dans ma cuisine suffisait pour m’écoeurer. Je peux dire que j’ai donc adopté malgré moi le régime flexitarien pour la durée.

Aussi, j’ai pu lire que l’alimentation de la mère durant ses premiers mois de grossesse était importante pour le bon développement du foetus (elle le reste pour toute la durée de la grossesse bien entendu). Je ne pouvais donc pas me nourrir exclusivement de pastilles au citron, de melon et de biscuits secs. Je suis donc passée en mode « survie » en m’alimentant épisodiquement de protéines animales, jusque là rayées de ma liste de courses…

Aujourd’hui, même si je suis encore sensible à certaines odeurs (je pense particulièrement à l’entrecôte-frites du steak-house pas loin du travail : une horreur !), je revis malgré tout et j’ai pu enfin remettre mon tablier de végé en attendant bébé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *